Publié dans Non classé

Bigfoot family

Avant-première Dimanche 26 juillet à 14h30 VEO Castelnaudary

D’un naturel doux et doté d’un esprit aiguisé, Adam est un ado de 13 ans qui fait tout pour ne pas se faire remarquer à l’école… Mais lorsque ses cheveux poussent à une vitesse démesurée et que ses pieds déchirent ses baskets, le garçon horrifié doit se rendre à l’évidence : il est en train de se transformer en une espèce de monstre poilu et malgré ses tentatives de dissimuler son nouvel état, passer inaperçu au collège est désormais impossible. Lorsqu’il se met en tête de retrouver son père qu’il n’a jamais connu, Adam est loin de se douter de l’ampleur de sa quête. Car l’ado plutôt réservé n’est autre que le fils du célèbre Bigfoot … Ainsi le premier volet nous avait présenté Bigfoot…

Trois ans après leur première aventure, Adam est devenu une célébrité très prisée. Il souhaite utiliser son nouveau statut afin de le mettre au service d’une cause qui lui tient à cœur ; la protection de l’environnement. Adam se lance dans une aventure, en Alaska, avec ses amis, les animaux. Je n’en dirai pas lus sur l’histoire, mais entre une narration plus ciselée que la première aventure et une animation toujours plus maîtrisée, Bigfoot Family satisfera sans doute aucun un large public au cinéma VEO Castelnaudary en avant-première Dimanche 26 juillet à 14h30. Et pas besoin d’avoir vu le premier opus ! Un pur divertissement tout simplement !

A la fois trépidantes et dynamiques les scènes d’actions en mettent plein la vue au public sans toutefois négliger l’esthétique. Visuellement parlant, ce long-métrage de Ben Stassen et Jérémie Degruson honorent les régions visitées par les personnages, la Rocky Valley en Alaska.

Nul doute que le raton laveur saura faire rire les jeunes spectateurs, et les plus grands aussi mais ces derniers se délecteront au passage en quelques occasions du propos satirique porté par le film, notamment sur la place des médias et des réseaux sociaux dans notre pauvre monde ! La cause écologique reste au cœur du récit, et c’est appréciable, certainement parce que de façon bien plus convaincante que le scénario du premier volet (je vous avais bien dit « pas la peine de l’avoir vu »…). Il offre d’ailleurs probablement à la cause écologique « la plus belle séquence du film lorsqu’un travelling arrière, accompagné d’une musique litanique, dévoile l’exploitation pétrolière menaçant la beauté de la vallée (entraperçue lors d’un road-trip en camping-car témoignant du savoir-faire technique des équipes à l’œuvre sur le film) ».

Divertissement à part entière, Bigfoot Family s’inscrit dans la droite lignée des productions nWave Pictures. Ce film plaira à coup sûr aux jeunes spectateurs sans pour autant ennuyer les plus grands. Une belle séance à prévoir !

Auteur :

Un site spécialement dédié à l'éducation à l'image Cinéma sur le département de l'Aude

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s